Le Tunning auto, signification et histoire

Vous êtes un passionné des courses de voitures ou tout simplement un habitué de la toile et vous avez entendu parler de tunning auto sans vraiment comprendre de quoi il s’agit réellement. Cet article est fait pour vous. Après le petit tour que vous ferez à travers ses lignes, vous deviendrai un expert du tunning. Du moins, sur le plan théorique !

En quoi consiste-t-il  le tunning auto?

Le tunning auto encore appelé personnalisation automobile est le fait de modifier une voiture, de lui apporter des améliorations sur le plan esthétique ou de la rendre plus performante afin de la rendre unique. Cette activité n’a pas été toujours aussi florissante qu’elle ne l’est aujourd’hui. En effet, elle a eu un peu de difficulté avant de trouver sa place dans l’univers de la construction automobile pour la simple raison que pendant que ces concepteurs et fan le considérait comme un art, ces détracteurs le considéraient comme dangereux et une perte d’argent. Voici le récit de l’art le plus controversé au monde.

Historique du tunning auto

Le tunning est d’origine américaine. Il est apparu dans les 30 avec le phénomène de Hot-Road les courses de Rallye. C’était, au commencement, des transformations effectuées sur des modèles d’entre deux guerres pour gagner les courses du vendredi soir sur le Main Street. A l’époque, c’étaient les voitures Ford 32 et Ford 33, que les participants à ces courses changeaient en véritable ‘’ bêtes de vitesse’’ en modifiant moteur, aérodynamique, et poids. L’officialisation de ces courses vers les années 40 donna de l’ampleur au phénomène qui se déplaça des pistes de course pour entrer dans la vie courante des californiens. On voyait ainsi des Ford transformées filer à toute allure sur les routes publiques. L’Etat californien déclara les voitures tunées dangereuses, illégales et hors-la-loi. Mais les essais pour réprimander la chose furent vains tandis que les tuneurs trouvaient d’autres moyens d’aller encore plus loin dans l’amélioration des performances de leurs voitures. Le phénomène se répandit alors peu à peu dans le monde. Aujourd’hui, on distingue plusieurs types de tunning issus de plusieurs pays et continents.

Les différents types de tunning

il existe différents types de tunning. On distingue entre autres :

  • Les hot rods : Ils sont les tout premiers modèles de tunning. Ils étaient appliqués généralement sur les Ford dont on modifiait le moteur, l’aérodynamique et le poids. D’autres styles de tunning émanent du hot-rods. L’un d’eux est le ‘’ rats style’’. Encore désigné en abrégé par ’’ rats’’ ; il consiste à laisser volontairement rouiller certaines pièces de la voiture pour lui donner un air patiné.
  • Le pro-touring : ce genre de tunning s’effectue sur les plus anciennes voitures américaines en substance les plus costauds. Ici, la mécanique, les freins et les suspensions sont modifiés pour répondre aux critères de performance et de confort actuels.
  • Le Dub : Le mot Dub est utilisé ici comme diminutif du mot anglais ‘’ Dubble’’ signifiant double en français. c’est en effet un style de tunning qui modifie les jantes de la voiture en les remplaçant par des jantes deux fois plus grandes. C’est un style haut de gamme qui s’effectue en exclusivité sur les voitures également haut de gamme.
  • Les sleepers : Le terme signifie ‘’ dormeurs’’ en français. Seules les parties mécaniques, le châssis et les liaisons au sol de la voiture (jantes, barres de renforts…) sont modifiées dans ce contexte. L’idée est de passer inaperçu pour surprendre.
  • Le bosozoku : ce style de tunning est apparu au Japon dans les années 50. Les modifications opérées sur les ailerons et pare-chocs sont ici très extravagantes et beaucoup plus dangereuses à cause du surdimensionnement.
  • Le German tunning : il se caractérise par la sobriété de ses modifications. Le but recherché ici est plutôt l’homogénéité.
  • Le jacky tunning : c’est un terme péjoratif qui désigne les voitures considérés comme mal réalisées, vilaines. Les voitures tunées ayant des moulages osés, des accessoires improbables et une sonorité insupportable sont le plus souvent désignées par ce terme.
  • Le VIP : C’est un style de tunning créé par la mafia japonaise nommée yakuzas. Il se réalise sur les voitures de luxe japonaises. Il ressemble au dub américain avec pour différence une petite réduction en taille des jantes et suspensions modifiées. Principe : Ne pas faire attarder le regard sur un seul détail.

La liste de types de tunning ci-dessus n’est pas exhaustive. De nombreux autres types existent aussi. Il faut également noter que la recrudescence du phénomène, et sa tendance à devenir un hobby de luxe ont conduit aujourd’hui des constructeurs automobiles à avoir des préparateurs automobiles qui s’occupent de tuner les voitures de certains de leurs riches clients. Des concours sont également faits pour comparer les performances des voitures modifiées et ou comparer la puissance de leurs systèmes

Les commentaires sont fermés